Médiation familiale

Le Conseil National Consultatif de la Médiation Familiale propose la définition suivante: Voir l’arrêté du 8 octobre 2001 au Journal Officiel

«La médiation familiale est un processus de construction ou de reconstruction du lien familial axé sur l’autonomie et la responsabilité des personnes concernées par des situations de rupture ou de séparation dans lequel un tiers impartial, indépendant, qualifié et sans pouvoir de décision, le Médiateur familial favorise à travers l’organisation d’entretiens confidentiels leur communication, la gestion de conflit dans le domaine familial entendu dans sa diversité et son évolution»

 

Le médiateur familial est un professionnel Diplômé d’Etat.

Le médiateur n’a de pouvoir ni décisionnel, ni coercitif. Il est impartial et indépendant de toutes juridictions. Il est garant du déroulement des entretiens dans un climat de dignité et de sécurité.

Les points d’accord pourront aboutir à la rédaction d’un document signé par les personnes concernées. Le médiateur ne tranchera pas si un désaccord subsiste.

Les accords écrits peuvent être homologués par le juge compétent. Ils deviennent alors exécutoires.

…Ainsi la médiation familiale permet aux personnes qui le souhaitent de se donner le temps nécessaire pour se trouver des réponses satisfaisantes à leurs difficultés qui peuvent être d’ordre relationnel, organisationnel, patrimonial, familial.